baptême juif
Les types de baptême

5 choses à savoir sur le baptême juif ?

Le baptême est une cérémonie religieuse qui a lieu dans la religion chrétienne, mais pas seulement. Il existe aussi une cérémonie semblable au baptême dans d’autres religions, notamment dans la religion juive. Cette pratique est l’occasion de faire entrer un nouveau-né dans l’alliance d’Israël et de le présenter à la communauté religieuse. Le déroulement du baptême juif est différent pour les garçons et les filles. Il change aussi selon la culture de la famille.

Si vous avez envie d’en savoir plus, lisez cet article pour découvrir précisément comment le baptême israélite se déroule. 

Le déroulement du baptême juif pour un petit garçon

Dans la tradition, le baptême israélite correspond chez les garçons au moment de la circoncision. La circoncision consiste en l’ablation totale ou partielle du prépuce, laissant ainsi le gland du pénis de l’enfant découvert. Elle est préconisée dans différentes religions et cultures. 

Chez les juifs, ce rite fondateur rappelle l’alliance entre Abraham et Dieu. On l’appelle la Brith Milah, de l’hébreu milah qui signifie « coupure ». La Torah, livre sacré auquel se réfèrent les juifs, mentionne en effet :

« Toi et tes descendants, de génération en génération, vous devrez respecter mon alliance. Voici l’obligation que je vous impose et à laquelle vous vous soumettrez, toi et tes descendants : quiconque est parmi vous de sexe masculin devra être circoncis. Votre circoncision sera le signe de l’alliance établie entre vous et moi ».

Ce commandement de la circoncision s’adresse au père de l’enfant, c’est pour cette raison que c’est à lui d’organiser la cérémonie. Elle peut avoir lieu à la maison ou bien à la synagogue. Celle-ci se déroulera au huitième jour après la naissance du bébé, tôt le matin. Dix hommes adultes doivent réciter différentes prières, ils constituent ce que l’on appelle le « miniane ». 

L’exécution de la circoncision est généralement confiée à un Mohel, un spécialiste religieux des circoncisions. Il arrive cependant que certains parents décident de réaliser la circoncision de leur enfant à l’hôpital, par un chirurgien urologue. 

A l’occasion de la cérémonie, le bébé reçoit également son prénom hébreu. Un parrain et une marraine sont donnés à l’enfant. Leur rôle est symbolique et ne comporte aucune responsabilité future. Pour finir, la famille et les amis sont conviés à une grande fête

Le déroulement du baptême juif pour une petite fille

Chez les filles, la cérémonie est différente et moins complexe. On l’appelle « la Nomination » ou « Zeved Habat ».  Le baptême israélite consiste en fait à donner un nom hébreu au bébé. Il a lieu un mois après la naissance de l’enfant et peut se faire à la maison ou bien à la synagogue

Pendant la fête, on honore le nouveau-né par des chants et des poèmes. On peut aussi baigner les pieds de l’enfant dans de l’eau, en souvenir de l’accueil des étrangers par Abraham et Sarah dans la Genèse. Un grand repas est également organisé pour toute la famille et les amis de la communauté.

Ce baptême juif rappelle que toutes les filles méritent tout autant que les garçons d’entrer dans l’alliance contractée par Abraham avec Dieu. 

Ce rite est un peu différent selon qu’il s’agisse d’une famille de tradition Séfarade ou Ashkénaze. En effet, chez les Juifs Séfarades, la petite fille est présentée à l’office du samedi lorsqu’elle a un mois. Le rabbin bénit à cette occasion le bébé et lui donne un prénom hébreu.

Selon la tradition Ashkénaze, une fête est organisée au domicile de la famille. Le père ou le rabbin récite le premier verset de la Torah. Le berceau de l’enfant est ensuite soulevé 3 fois tandis qu’on lui attribue son prénom religieux, en hébreu.

Les cadeaux à offrir lors d’un baptême juif

De nombreux cadeaux peuvent être offerts à l’enfant lors de son baptême israélite. La médaille représentant l’étoile de David est bien sûr un présent très symbolique. On peut aussi offrir à l’enfant un bijou gravé avec sa date de naissance et/ou son prénom courant ou religieux.

Il est aussi possible d’offrir une jolie couverture brodée au bébé ou bien une plaque de bénédiction juive traditionnelle écrite en français ou en hébreu. Enfin, on offre parfois aux enfants de confession juive une mezouzah. Cet objet de culte est un réceptacle qui contient à l’intérieur un rouleau de parchemin avec des prières bibliques. Elle est généralement fixée devant les portes à l’extérieur et à l’intérieur d’un lieu d’habitation des personnes juives pratiquantes.

Voilà, vous savez désormais tout sur les traditions du baptême israélite, selon qu’il s’agisse d’un petit garçon ou d’une petite fille. 

Et vous, connaissiez-vous le déroulement du baptême juif ? Peut-être que vous avez vous-même assisté à ce type de cérémonie ou que vous en avez organisé une pour votre enfant ? N’hésitez pas à partager votre expérience avec les autres mamans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *